Qu’est ce-que la Fondation Abbé Pierre? L’idée de Laurent Desmard ici expliquée

530
Movimento Emmaus di Abbé Pierre
Movimento Emmaus di Abbé Pierre

«La vraie charité ne consiste pas à pleurer ou simplement à donner, mais à agir contre l’injustice», Abbé Pierre.

En 1949, Abbé Pierre et André Philip présentent un projet de loi pour la reconnaissance de l’Objection de conscience. Vers la fin de 1949, il accueille chez lui, George, meurtrier, condamné à perpétuité, suicide raté. Début du Mouvement Emmaüs, le mouvement des Stracciaioli-Constructeurs d’Emmaüs. En 1951, il quitte le Parlement, refuse une loi électorale frauduleuse et se consacre entièrement au Mouvement Emmaüs. De 1952 à 1954 il parcourt la France et l’Europe pour des conférences présentant à l’opinion publique les problèmes les plus urgents pour l’humanité. Les sans-abri en Europe, la faim dans le monde, etc. L’Abbé Pierre parcourt toutes les villes de France. Il est également appelé par différents pays d’Europe pour des rencontres et des conférences. Chefs d’état et de gouvernement, représentants des différentes religions : tous se tournent vers lui pour une aide, un conseil. Après une longue maladie, il recommence à parcourir le monde. États-Unis et Canada. Puis, Hollande, Espagne, Portugal, Suisse, Italie, Autriche, Inde, Scandinavie, Brésil, Pérou, Argentine, Bolivie, Colombie, Chili et Venezuela, et enfin le Liban. Partout commencent à se créer les Communautés Emmaüs, communautés de pauvres qui, par le travail de récupération et de réutilisation de ce qui est gaspillé, gagnent leur vie honnêtement et se permettent le luxe d’aider ceux qui sont plus défavorisés.

Les Communautés Emmaüs: qu’est-ce qui sont?

Les Communautés Emmaüs sont à l’origine du Mouvement et en constituent l’un des piliers. Depuis la création de la première d’entre elles par l’abbé Pierre à Neuilly-Plaisance en 1949 autour de l’activité de chiffonniers, les Communautés Emmaüs accueillent des milliers de personnes en situation de précarité et d’exclusion, sur un modèle de solidarité inédit et toujours unique après plus de 70 ans. Au nombre de 122, elles sont à la fois des lieux d’accueil, de vie, d’activité et de solidarité, avec pour objectif principal de permettre aux Compagnes et Compagnons de reprendre en main leur propre existence, et venir en aide, à leur tour, à d’autres personnes qui en ont besoin. Historiquement constituées exclusivement d’hommes, elles sont aujourd’hui ouvertes à toutes et tous selon un principe d’inconditionnalité de l’accueil, fondateur du Mouvement Emmaüs. Elles permettent aux Compagnes et Compagnons d’y vivre le temps nécessaire ou souhaité, tant que chacune et chacun se conforme aux règles de la vie en Communauté. L’entraide, la rencontre (avec des bénévoles, des donateurs et des acheteurs, des gens venus d’ici et d’ailleurs) autour d’une activité utile et économiquement rentable, permettent à chacun(e) de vivre dignement et de trouver son chemin librement, au rythme qui lui convient. En donnant une deuxième vie aux objets et une seconde chance aux personnes accueillies, les Communautés ont inscrit le Mouvement Emmaüs comme un précurseur en matière d’économie circulaire et de développement durable. Toujours en prise directe avec les évolutions de la société et des territoires, et fidèles au principe d’accueil inconditionnel, les Communautés accueillent
notamment des personnes étrangères, qu’elles soient en cours de régularisation ou en
situation de droits incomplets.

Laurent Desmard: qui est-il?

Laurent Desmard
Laurent Desmard

Né en 1951, Laurent Desmard intègre Emmaüs en tant que volontaire à la communauté de Brest le 1er février 1974. C’est en janvier 1977 qu’il devient responsable de la communauté Emmaüs de Peltre (en Moselle) puis de celle de Bougival (Yvelines) en 1981. En 1989, il est nommé responsable du secrétariat international d’Emmaüs. Il fut pendant 8 ans et jusqu’à la mort de l’abbé Pierre en 2007, son dernier secrétaire particulier. À partir de 2007, il devient chargé de mission pour la promotion de la mémoire du mouvement Emmaüs et prend sa retraite en 2012. De 2004 à 2017, il était membre du Conseil d’administration de la Fondation en tant que secrétaire. Laurent Desmard a connu une longue carrière dans le Mouvement Emmaüs et fut pendant près de 8 ans le secrétaire personnel de l’abbé Pierre. Il est membre du Conseil d’administration de la Fondation depuis 2004.

L’Abbé Pierre: l’abbé qui donne le nom à la communauté

Abbé Pierre nel 1999
Abbé Pierre nel 1999

Henri Grouès, connu sous le nom d’Abbé Pierre, est né à Lyon en 1912. Ordonné prêtre en 1938, il participe aux activités de la Résistance française et en devient rapidement l’un des chefs. Après la guerre, il est élu député et fait partie de l’Assemblée nationale, mais, après quelques années, il abandonne l’activité politique pour se consacrer aux pauvres et aux nécessiteux : ainsi naît Compagnons d’Emmaüs, une association des « compagnons » qui, par la récupération des matériaux recyclables et de tout ce qui finissait dans les caves et les greniers des familles, finançait les actions de soutien et d’aide aux plus pauvres, et qui au fil du temps est devenue une organisation articulée présente sur tous les continents. Le Mouvement international fondé par l’Abbé Pierre a débuté en novembre 1949, à Paris, par la rencontre de l’Abbé Pierre, prêtre-député et Georges, assassin, suicide raté. En effet, Abbé Pierre eut une conversation avec ce suicide manqué et lui proposa, avant qu’il ne tente à nouveau de se suicider, de l’aider à fonder une fondation pour les plus nécessiteux. À partir de ce moment-là, l’association est née. Abbé Pierre est meurt le 22 janvier 2007.

di Claudia Fasciano, Jacopo Cassanelli della 4AL del Liceo Linguistico “Da Vinci” di Bisceglie (BT).

Ici la version italienne.